www.faune-charente-maritime.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires naturalistes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Quelques cartes
       - 
Bergeronnette de Yarrell 17-18
       - 
Bruant des roseaux 17-18
       - 
Busard Saint-Martin 17-18
       - 
Grande Aigrette 17-18
       - 
Grive litorne 17-18
       - 
Grive mauvis 17-18
       - 
Grosbec casse-noyaux 17-18
       - 
Martin-pêcheur d'Europe 17-18
       - 
Mésange noire 17-18
       - 
Pinson du Nord 17-18
       - 
Oie cendrée 17-18
       - 
Pic noir 17-18
       - 
Pigeon colombin 17-18
       - 
Pluvier doré 17-18
       - 
Spatule blanche 17-18
       - 
Tarin des aulnes 17-18
       - 
Tichodrome échelette 17-18
       - 
Vanneau huppé 17-18
       - 
Campagnol amphibie 17-18
       - 
Chevreuil européen 10-17
       - 
Crossope aquatique 15-18
       - 
Genette commune 14-17
       - 
Rhinolophus ferrumequinum 17-18
       - 
Lièvre d'Europe 15-18
       - 
Loutre d'Europe 08-18
       - 
Ragondin 15-18
       - 
Grenouille agile 15-18
       - 
Grenouille rousse 14-18
       - 
Anguille européenne 15-17
       - 
Poisson-chat 15-17
       - 
Découpure 17-18
       - 
Vulcain 2017
       - 
Frelon asiatique 10-18
       - 
Ecrevisse rouge de Louisiane 12-18
       - 
Troque élégante 14-18
 - 
Les galeries
Informations et aides
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire aux questions
  Statistiques d'utilisation
Consulter les cartes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal
 - 
Cartes de présence
Faune et routes
 - 
Faune et route
 - 
Aménagements réalisés
 - 
Les actions 2013-2015
  Fiche d'identification
    - 
Fiches d'identification
    - 
Fiche 1 : fouine et martre
    - 
Fiche 2 - visons et putois
    - 
Fiche 3 - loutre et ragondin
    - 
Fiche 4 - grands mammifères
    - 
Fiche 5 - petits mammifères
    - 
Fiche 6 - grenouilles et crapauds
    - 
Fiche 7 - tritons et salamandre
    - 
Fiche 8 - serpents
    - 
Fiche 9 - tortues
    - 
Fiche 10 - buse et busards
    - 
Fiche 11 - autres rapaces
    - 
Fiche 12 - chouettes et hiboux
Mammifères
  Chauves-souris
    - 
Chauves-souris - présentation
    - 
Chauves-souris - SOS Chiro
    - 
Chauves-souris des milieux bâtis
    - 
Codes pour les chauves-souris
Oiseaux
  Oiseaux-identification
    - 
Oiseaux - identification
  Oiseaux bagués
    - 
Codes pour marquages colorés
    - 
Busards marqués
    - 
Limicoles bagués couleur
 - 
Comités d'Homologation (CHN-CHD)
 - 
Codes Atlas
Reptiles
Amphibiens
 - 
Amphibien - identification
 - 
Alyte accoucheur : enquête 2015-2016
Mollusques continentaux
Insectes
  Libellules
    - 
Libellules - présentation
    - 
Libellules de Charente-Maritime
  Orthoptères
    - 
Orthoptères - présentation
    - 
Orthoptères - identification
 - 
Mantes et phasme - présentation
 - 
Cigales - présentation
 - 
Coccinelles - présentation
Biodiversité
 - 
La biodiversité en Poitou-Charentes
Prise en main
 - 
Guide d'utilisation
 - 
Bonne conduite naturaliste
 - 
Code déontologie
La LPO
 - 
Aider la LPO
 - 
Etre bénévole
 - 
Protection d'espaces
 - 
Créer un refuge
Contacts
 - 
Contacts
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 647
 
lundi 11 décembre 2017
Oiseaux
La chronique ornitho du mois de septembre

L'équipe de Faune-Charente-Maritime est heureuse de vous proposer la synthèse ornithologique de septembre 2017 accessible en téléchargement en cliquant sur ce lien.

Bonne lecture à tous,

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

posté par Stéphane Cohendoz
 
lundi 4 décembre 2017
Oiseaux : dénombrement des cigognes en hiver

Les Cigognes blanche et noires sont classiquement migratrices. Depuis plusieurs années, quelques oiseaux ont pris l'habitude d'hiverner en Charente-Maritime et plus largement en France.

Comme chaque année, le groupe Cigognes France propose de dénombrer les oiseaux présents au mois de décembre. Merci de renseigner toutes vos observations sur Faune-Charente-Maritime, voire d'organiser des prospections ciblées pour trouver les groupes de cigognes (nouvelle période officielle de comptage : du 1er au 15 décembre).

l'Equipe de Faune-Charente-Maritime

 

Cliché de Gilles Duc

posté par Philippe Jourde
 
mardi 28 novembre 2017
Oiseaux
Comptage des mouettes et goélands

Cet hiver aura lieu le 4ème recensement national des laridés en France, entre mi décembre et mi janvier. Le précédent recensement remonte à l’hiver 2011-2012. En concertation avec les départements voisins, les comptages auront lieu les 17, 18 et 19 décembre prochains en Charente-Maritime. Ces soirs-là, les mouettes et goélands seront dénombrés sur leurs dortoirs avant la tombée de la nuit. Pour nous aider, vous pouvez saisir dès à présent vos observations de dortoirs de laridés sur faune-charente-maritime, en précisant bien qu'il s'agit d'un dortoir (en remarque, et en cochant la case du comportement). Seuls les dortoirs utilisés à la tombée de la nuit sont concernés.

Bonnes prospections à tous,

l'équipe de faune-charente-maritime

Mouettes rieuses (clichés d'Alain Noël)

posté par Stéphane Cohendoz
 
lundi 27 novembre 2017
Oiseaux
Invasion de Grosbec ?

Le Grosbec casse-noyaux est le plus gros fringille (famille du pinson et du chardonneret) de Charente-Maritime. Forestier, il s'éloigne des boisements en hiver et vient parfois aux mangeoires. Dès la fin de l’été, la région accueille également des individus venus d’Europe centrale et du nord, sous forme de véritables invasions certaines années. Comme l'illustrent sur les deux cartes ci-dessous, le Grosbec a fait l'objet de nombreuses observations cet automne, plus que d'habitude et bien plus que que l'an dernier. Dans le sud de l'Angleterre, des afflux remarquables ont été signalés fin octobre. Alors, soyez vigilents, le Grosbec viendra peut être visiter votre jardin ou accompagner vos sorties naturalistes.

L'équipe de faune-charente-maritime

posté par Stéphane Cohendoz
 
vendredi 24 novembre 2017
Oiseaux
Concours photo

Afin d'illustrer le cahier technique des oiseaux en hiver du Poitou-Charentes qui est en préparation, nous recherchons à nouveau des photos. Alors n'hésitez pas à publier vos clichés sur faune-charente-maritime, notamment au cours des mois de décembre et janvier prochains.   La rareté n'est pas le seul critère ! Nous avons aussi besoin de beaux clichés de nos "communs" qui sont parfois négligés. En fin d'hiver, les meilleures photos seront sélectionnées par un jury constitué de bénévoles et de salariés de la LPO. De même, si vous êtes emballé par une photo publiée faite le nous savoir, nous tiendrons compte de vos avis !

 

Roitelet triple-bandeaux (photo d'Yves Geay sélectionnée par le jury 2015/2016)

posté par Stéphane Cohendoz
 
mercredi 22 novembre 2017
Oiseaux
Oiseaux: Suivi hivernal des oiseaux communs, les premiers résultats

Le Suivi hivernal des oiseaux communs (SHOC) a été lancé en 2014 et consiste à inventorier et dénombrer les oiseaux le long d'un parcours prospecté deux fois par hiver. Au plan national, près de 300 observateurs ont collecté des informations sur 336 mailles, dont 105 ont été prospectées durant les trois années.

Les autres résultats sont consultables en téléchargeant le bilan : << ici >>.

Poir contribuer localement à ce programme, contacter Fabien Mercier à la LPO Charente-Maritime.

L'équipe de Faune-France

 

Au cours de votre parcours SHOC, peut-être contacterez-vous la Bergeronnette de Yarrell ? (cliché PJ)

posté par Philippe Jourde
 
dimanche 19 novembre 2017
Oiseaux
Oiseaux : faites des listes !

L'équipe de scientifiques de l'EuroBirdPortal, réunit à Barcelonne la semaine passée, prépare un guide pour promouvoir la collecte d'informations naturalistes les plus utiles possibles pour la connaissance et la protection de la nature. Les préconisations sont simples : il faut saisir ses observations sous forme de listes complètes !

Les scientifiques d'une trentaine de pays ont récemment planché sur la question de savoir quelle est la méthode de collecte de données la plus efficace pour promouvoir la connaissance et la protection des oiseaux et, plus largement, de la biodiversité.

La liste fait l’unanimité !

Scientifiques, statisticiens, cartographes et naturalistes sont unanimes. Si toutes les données ont un intérêt, les plus intéressantes sont, de très loin, celles collectées sous forme de listes, et idéalement de listes complètes. On entend par là, un inventaire mené sur un site, durant un pas de temps connu, listant et quantifiant toutes les espèces détectées à vue ou à l’oreille.

Je ne reconnais pas toutes les espèces, est-ce un problème ?

Évidemment, les listes des ornithologues débutants ne seront probablement pas aussi complètes que celles des naturalistes les plus expérimentés. Ce n’est pas grave, il existe des modèles pour corriger ces biais. Au final, une liste de débutant est bien plus exploitable scientifiquement qu’une longue série de données saisies isolément par un spécialiste.

Quelle durée pour mes listes ?

Peu importe. Idéalement toutefois, les listes doivent au moins durer 5 minutes et ne pas excéder deux heures. Plus courtes, elles seront très incomplètes, plus longues, l’observateur perdra beaucoup d’attention et la pression d’observation se diluera. Si vous restez très longtemps sur un site d’observation, il peut être plus intéressant de faire plusieurs séries de liste de 10 minutes, plutôt qu’une longue liste s’étalant sur toute une journée par exemple.

Pourquoi les listes sont-elles si intéressantes ?

Les listes complètes sont extrêmement intéressantes car elles permettent d’évaluer la fréquence de détection des espèces selon la date et le lieu. Cela permet notamment de suivre l’évolution de la date d’arrivée et de départ des espèces migratrices, mais aussi d’évaluer les fluctuations de détectabilité de certaines espèces sédentaires au cours de l’année. Les listes complètes facilitent par ailleurs les calculs de pression d’observation, la modélisation de la répartition spatiale des espèces et l’évaluation de leurs populations.

Comment saisir mes données par liste ?

Sur l’application mobile NaturaList, il suffit de cliquer sur l’icone en haut à droite de l’écran. Idéalement, il convient alors de positionner et dénombrer chaque espèce autour de vous. Quand vous ne détectez plus rien, il suffit de stopper la saisie en cliquant sur le carré jaune en haut à droite. On vous demande alors de confirmer que vous avez noté toutes les espèces que vous êtes en capacité d’identifier.

Sur l’ordinateur, il faut pointer le curseur sur un lieu-dit et choisir « Remplir un formulaire journalier sur ce lieu-dit ».

La France, très en retard sur la saisie par liste !

La quasi-totalité des données ornithologiques sont saisie par liste en Amérique, le taux de couverture des listes est très impressionnant en Grande-Bretagne, en Suisse ou en Allemagne. La France est très en retrait sur ce sujet. Il convient donc que nous fassions collectivement un effort et changions de façon de collecter nos données pour qu’elles contribuent plus efficacement aux suivis et atlas locaux, nationaux et internationaux.

Alors, à vos listes !

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

 

Ce Vanneau huppé peut être saisi en tant que donnée unique, mais si vous vous arêtez pour le regarder cinq ou dix minutes, pourquoi ne pas faire une liste de toutes les autres espèces associées ? (cliché PJ)

posté par Philippe Jourde
 
dimanche 19 novembre 2017
Faune-Charente-Maritime : nouvelles cartes

Les gelées du matin nous rappellent que l'hiver arrive. Au plan biologique, la migration automnale est en passe de se terminer et la plupart des espèces typiques de l'hiver sont déjà installées. C'est donc le moment, pour Faune-Charente-Maritime, de présenter de nouvelles cartes de répartition concernant les espèces de saison.

Vous y retrouverez des espèces régulièrement présentées dans cette colonne (grives, pluvier doré, Pigeon colombin...) mais aussi des animaux pour lesquels nous présentons les premières cartes (Martin-pêcheur en hiver, Bergeronnette de Yarrell, Crossope aquatique). A vous désormais de les remplir grâce à vos nombreuses et passionnantes observations et de contribuer ainsi à l'amélioration de nos connaissances.

L'équipe de Faune-Charente-Maritime.

 

De nombreux Martin-pêcheur d'Europe Alcedo atthis, venus du nord de l'Europe, hivernent en Charente-Maritime (cliché PJ).

posté par Philippe Jourde
 
jeudi 16 novembre 2017
Oiseaux
La chronique ornitho du mois d'août

L'équipe de Faune-Charente-Maritime est heureuse de vous proposer la synthèse ornithologique d'août 2017 accessible en téléchargement en cliquant sur ce lien.

Bonne lecture à tous,

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

posté par Stéphane Cohendoz
 
jeudi 19 octobre 2017
Oiseaux
Cigogne blanche

Bilan de la nidification de la Cigogne blanche en Charente-Maritime en 2017 (cliquez ici)

La Cigogne blanche poursuit régulièrement sa progression en Charente-Maritime marquée cette année par le dépassement du seuil des 500 couples. Pour mémoire, rappelons quelques chiffres : 290 couples en 2010, 327 en 2012 et 453 en 2014.

2017 est aussi une année particulière par l'implication du réseau bénévole qui a permis de viser l’exhaustivité. En effet, en plus de trois salariés de la LPO, ce sont une trentaine d'observateurs déterminés, efficaces et réactifs qui se sont déployés sur les 10 secteurs favorables du département.

En bref, la reproduction 2017 est marquée par : 

  • l'accroissement du nombre de nids installés dans les arbres : 329 en 2017 contre 162, il y a 7 ans (2010) ; des tempêtes étêtent régulièrement des arbres qui deviennent alors disponibles pour l’installation de nids ;
  • l'accroissement plus modeste du nombre de nids installés sur les pylônes supportant les lignes à haute tension : 59 en 2017 contre 26 nids il y a 7 ans (2010). Sur certaines lignes, les installations sont désormais guidées par la pose de corbeille métallique et la neutralisation des supports dangereux (girouette ou cierge) ;
  • la quasi-disparition des nids sur poteau moyenne tension car ceux qui sont convoités par les cigognes sont systématiquement neutralisés (girouette ou cierge) pour supprimer les risques d’électrocution et les perturbations sur le réseau électrique ;
  • la stabilisation du nombre de nids installés sur des plateformes artificielles : 106 en 2017 ; la mise en place de  plateforme est aujourd’hui anecdotique, le plus souvent en compensation d’un nid supprimé sur un poteau moyenne tension ;
  • un taux d'échec de reproduction important : 133 couples n’ont pas mené de jeunes à l’envol ! Et un taux de reproduction très moyen sur l’ensemble du département (moins marqué dans le marais de Brouage). Le nombre moyen de jeunes envolés par nid dans le marais de Brouage est de 2,1 tandis qu’il est compris entre 1 et 1,5 sur les autres secteurs du département. Ces pourcentages bas sont certainement liés au printemps sec qui a rendu difficile l’accès aux proies et notamment à l’écrevisse de Louisiane, la principale source de nourriture des cigogneaux.

Finalement, sur les 511 couples installés et suivis par la LPO et son réseau d'observateurs, 378 ont réussi à se reproduire et à mener 802 jeunes à l'envol.

Grand merci à tous les observateurs ayant participé au suivi : O Allenou, G Arnaud, L Basque, L Biron, M Caupenne, D Ceylo, C Champarnaud, R Chisson, L Clair, S Cohendoz, E Daviaud, L Domon, C Dufour, F Gardré, Y Geay, T Gouello, D Hulne, M Hyvernaud, A Kim, O Laluque, A Lucas, C Martin, B Noël, R Paquereau, L Petit, C Proux, C Rousse, P Ruet, L Toquebiol, H & R West & Nicolas Gendre (LPO), Loïc Jomat (LPO), Cyril Goulevant (LPO)

L'Equipe de Faune-Charente-Maritime

Cliché Yves Geay

posté par Stéphane Cohendoz
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 647

LPO en Charente-Maritime
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017