www.faune-charente-maritime.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires naturalistes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Quelques cartes
       - 
Bergeronnette printanière 2017
       - 
Cigogne blanche 2017
       - 
Coucou gris 2017
       - 
Échasse blanche 2017
       - 
Fauvette grisette 2017
       - 
Hirondelle de fenêtre 2017
       - 
Hirondelle de rivage 2017
       - 
Hirondelle rustique 2017
       - 
Huppe fasciée 2017
       - 
Milan noir 2017
       - 
Moineau friquet 2017
       - 
Pic noir 2017
       - 
Rougequeue à front blanc 2017
       - 
Rougequeue noir 2017
       - 
Campagnol amphibie 2017
       - 
Ecureuil roux 10-17
       - 
Genette commune 14-17
       - 
Loir gris 13-16
       - 
Loutre d'Europe 08-17
       - 
Muscardin 13-17
       - 
Rhinolophus hipposideros 16-17
       - 
Cistude d'Europe 10-17
       - 
Couleuvre vipérine 2017
       - 
Lézard vert occidental 2017
       - 
Alyte accoucheur 11-17
       - 
Alyte accoucheur 2017
       - 
Grenouille agile 2017
       - 
Grenouille rousse 14-17
       - 
Pélodyte ponctué 2017
       - 
Rainette verte 16-17
       - 
Aurore 2017
       - 
Citron 2017
       - 
Empuse pennée 12-17
       - 
Frelon asiatique 10-17
       - 
Rosalie des Alpes 13-16
       - 
Argiope frelon 12-16
       - 
Ecrevisse rouge de Louisiane 12-17
       - 
Troque élégante 14-17
 - 
Les galeries
Informations et aides
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire aux questions
  Statistiques d'utilisation
Consulter les cartes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal
 - 
Cartes de présence
Faune et routes
 - 
Faune et route
 - 
Aménagements réalisés
 - 
Les actions 2013-2015
  Fiche d'identification
    - 
Fiches d'identification
    - 
Fiche 1 : fouine et martre
    - 
Fiche 2 - visons et putois
    - 
Fiche 3 - loutre et ragondin
    - 
Fiche 4 - grands mammifères
    - 
Fiche 5 - petits mammifères
    - 
Fiche 6 - grenouilles et crapauds
    - 
Fiche 7 - tritons et salamandre
    - 
Fiche 8 - serpents
    - 
Fiche 9 - tortues
    - 
Fiche 10 - buse et busards
    - 
Fiche 11 - autres rapaces
    - 
Fiche 12 - chouettes et hiboux
Mammifères
  Chauves-souris
    - 
Chauves-souris - présentation
    - 
Chauves-souris - SOS Chiro
    - 
Chauves-souris des milieux bâtis
    - 
Codes pour les chauves-souris
Oiseaux
  Oiseaux-identification
    - 
Oiseaux - identification
  Oiseaux bagués
    - 
Codes pour marquages colorés
    - 
Busards marqués
    - 
Limicoles bagués couleur
 - 
Comités d'Homologation (CHN-CHD)
 - 
Codes Atlas
Reptiles
Amphibiens
 - 
Amphibien - identification
 - 
Alyte accoucheur : enquête 2015-2016
Mollusques continentaux
Insectes
  Libellules
    - 
Libellules - présentation
    - 
Libellules de Charente-Maritime
  Orthoptères
    - 
Orthoptères - présentation
    - 
Orthoptères - identification
 - 
Mantes et phasme - présentation
 - 
Cigales - présentation
 - 
Coccinelles - présentation
Biodiversité
 - 
La biodiversité en Poitou-Charentes
Prise en main
 - 
Guide d'utilisation
 - 
Bonne conduite naturaliste
 - 
Code déontologie
La LPO
 - 
Aider la LPO
 - 
Etre bénévole
 - 
Protection d'espaces
 - 
Créer un refuge
Contacts
 - 
Contacts
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 618
 
vendredi 14 avril 2017
Faune-Charente-Maritime : petit message lors de la connexion

Depuis quelques temps, vous avez sans doute noté la présence d'un petit message au moment de vous connecter indiquant : "Cette connexion n'est pas sécurisée. Les identifiants saisis ici pourraient être compromis".

Ce message est lié à l'exigence de plusieurs moteurs de recherche d'entrer en connexion avec des systèmes sécurisés, c'est à dire cryptés. Les sites sécurisés se caractérisent par la présence d'un "https", le "s" signifiant sécurisé.

Le réseau VisioNature va progressivement basculer vers un système crypté, mais l'opération est couteuse et nécessite des travaux. Le prochain portail "Faune-France" sera sécurisé dès son lancement, puis viendra très rapidement "Faune-Charente-Maritime".

D'ici là, vous pouvez toujours contribuer à Faune-Charente-Maritime en toute confiance. Par mesure de prudence, rappelons toutefois une règle basique de sécurité informatique : votre mot de passe pour cette plateforme doit être différent de ceux que vous utilisez pour vos transactions bancaires ou commerciales. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez le modifier dans "Mon compte/E-mail et mot de passe".

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

 

posté par Philippe Jourde
 
mardi 11 avril 2017
Divers : ensemble, nous pouvons transformer la Politique Agricole Commune

Quarante ans après la première loi de protection de la nature, nous pouvons nous enorgueillir d’avoir réussi à préserver une partie des espaces naturels et espèces les plus emblématiques. Pourtant, dans le même temps, des pans entiers de notre patrimoine naturel le plus commun, celui de nos campagnes, s’effondraient tel un mur en pierres sèches sous les coups de boutoirs d’une agriculture industrialisée. Les espèces les plus communes déclinent. Les sols, supports de la vie, sont épuisés. Les insectes disparaissent, et avec eux les pollinisateurs. Le grand enjeu écologique des années à venir est celui de la transformation de l’agriculture.

C’est pourquoi notamment, la LPO s’est lancée aux côtés de BirdLife International dans une vaste campagne européenne de promotion d’une PAC plus vertueuse. Rejoignez-nous et répondez à la consultation publique mise en place par la Commission européenne sur la future réforme de la PAC en vous inspirant des éléments de réponses que nous proposons.

La parole nous est donnée, prenons-là et faisons entendre notre souhait d’une agriculture respectueuse de la nature et des Hommes !

posté par Philippe Jourde
 
lundi 10 avril 2017
Orthoptères
Orthoptères : à la recherche des courtilières

Les soirées aux températures douces ces derniers jours sont particulièrement favorables pour rechercher la Courtilière des vignes Gryllotalpa vineae !

Les prospections dans le cadre de l'atlas des Orthoptères du Poitou-Charentes touchent à leurs fins en 2017 et la répartition de cette espèce en Charente-Maritime semble encore lacunaire. La Courtilière n'est pas connue ou présente une répartition discontinue sur plusieurs secteurs pourtant favorables comme les îles et le littoral, la vallée de la Charente et de la Seudre ainsi que laDouble Saintongeaise.

Sa recherche est par chance relativement simple et peu chronophage... la technique la plus efficace consiste à se rendre dans des milieux favorables juste après la tombée de la nuit et à écouter ses stridulations très caractéristiques et puissantes portant à plusieurs centaines de mètres. Elles sont plus puissantes et plus aigues que celles de la Courtilière commune (cf galerie de sons de Faune-Charente-Maritime). Assez capricieuse, cette espèce semble striduler uniquement lorsque les conditions météorologiques lui sont favorables, à savoir une soirée sans vent avec une température supérieure à 10 °C. Il est ainsi assez fréquent de la contacter uniquement lors de la première heure suivant la tombée de la nuit.

Cette espèce se rencontre essentiellement sur des sols sableux (ou elle y creuse ses galeries) avec une végétation rase et disparate. Les recherches pourrons être orientées sur les inter-rangs de vignes, les arrières dunes stabilisées, les prairies sableuses, les jardins avec les pelouses tondus...

Nous vous invitons à saisir toutes vos observations sur Faune-Charente-Maritime en documentant au maximum vos données par des enregistrements sonores et/ou des photos (pensez à emporter avec vous un dictaphone ou un téléphone pouvant faire des prises de sons !). 

Bonnes observations.

 

L'atlas des orthoptères du Poitou-Charentes bénéficie du soutien de :

posté par Philippe Jourde
 
mardi 4 avril 2017
Oiseaux
Oiseaux : dernière année pour l’atlas européen EBBA2 !

2017 est la dernière année de cartographie pour le deuxième atlas des oiseaux nicheurs d’Europe. Dans certains pays, en particulier dans l’est et le sud-est de l’Europe, mais aussi en Espagne, il manque encore des données pour obtenir une bonne couverture. Vous pouvez contribuer à combler ces lacunes, pendant vos vacances par exemple. Les zones prioritaires (en vert) sont présentées sur cette carte. Pour saisir les observations, nous vous recommandons l’application NaturaList, qui peut être utilisée dans toute l'Europe. Les listes d’observations complètes sont particulièrement utiles pour ce projet.

Nous vous remercions de votre précieuse collaboration et nous vous souhaitons beaucoup de plaisir pendant la collecte des données - où que vous soyez en Europe !

posté par Philippe Jourde
 
mercredi 29 mars 2017
Application NaturaList : quelques détails pour une meilleure utilisation

L'application NaturaList pour smartphones sous androïd révolutionne la collecte des observations sur le terrain. Aussitôt vu, aussitôt saisi !

En ce début de printemps, il est important de rappeler deux points :

- choix des codes atlas ; pour avoir la meilleure correspondance entre les codes de faune-charente-maritime (FCM) et ceux de l'appli, aller dans Préférences --> Personnalisation --> Liste des codes atlas et cocher "19 codes (CH, IT)" sur votre smartphone.

- cas particulier des nids de cigognes ; sur FCM, tous les nids de cigognes connus sont repris sous forme de lieu-dit du type "Roule-Cul - cigogne 1". Les lieux-dits n'étant pas visibles sur l'appli Naturalist, il peut s'avérer utile voire indispensable de reprendre sur FCM les pointages de nids faits sur le terrain afin de bien les replacer sur le lieu-dit "cigogne" correspondant.

Bonnes observations,

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

posté par Stéphane Cohendoz
 
mardi 28 mars 2017
Oiseaux
La chronique ornitho du mois de février

L'équipe de Faune-Charente-Maritime est heureuse de vous proposer la synthèse ornithologique de février 2017 accessible en téléchargement en cliquant sur ce lien.

Bonne lecture à tous,

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

posté par Stéphane Cohendoz
 
samedi 25 mars 2017
Oiseaux
Oiseaux : vers une meilleure collecte des données !

Faune-Charente-Maritime permet la saisie de vos observations selon plusieurs modes.

Quel est le mode le plus pertinent ? Les scientifiques et statisticiens de 17 pays, dont les Etats-Unis, réunis à Namur il y a deux semaines, sont unanimes. Toutes les données sont intéressantes, quel que soit leur mode de collecte, mais les plus valorisables sont les données collectées par "listes complètes" au cours d'un pas de temps connu : celles qui émanent de formulaires journaliers.

Pourquoi ? Les "listes d'espèces complètes" donnent des informations sur TOUTES LES ESPECES PRESENTES (ou du moins toutes celles détectées) mais aussi sur TOUTES LES ESPECES ABSENTES (ou non détectées).

Dans le mode de saisie "espèce après espèce", il est impossible de savoir si une absence de donnée traduit une absence effective de l'oiseau ou une absence de saisie. En outre, il y a un biais important avec ce mode de collecte de données : les espèces les plus communes et les plus répandues sont moins fréquemment notées que les espèces rares ou peu fréquentes.

Dès lors, il devient difficile, voire impossible, de faire des études fiables sur la phénologie, la répartition, la détectabilité par unité de temps ou selon les habitats, de constituer des modèles prédictifs d'évolution, d'évaluer les fréquences, les densités et les effectifs. 

Que faire ? Si vous avez un mode de saisie qui vous convient et répond à vos attentes, continuez à l'utiliser. Si vous souhaitez que vos observations soient plus valorisables au plan local, régional, national et européen, alors il convient de se tourner, au moins partiellement, vers la saisie par formulaires journaliers sur un pas de temps de 5 minutes au moins. Dans ce contexte, la saisie sur le terrain via NaturaList devient l'outil le plus efficace car il permet 1) un pointage précis de chaque oiseau ou groupe d'ooiseaux ; 2) la réalisation d'un inventaire complet sur un site (en cochant : j'ai noté toutes les espèces). La saisie sur ordinateur demeure possible mais implique que les observations soient toutes notées sur le vif, dans un carnet, lors de votre inventaire.

Le suivi EPOC (notre news du 16 mars 2017) répond à l'objectif de collecter des données plus utilisables. L'avez vous testé sur le terrain ? Trop difficile, trop rapide ? Pas de souci, faites des relevés plus longs. Ils seront tout aussi exploitables, à condition de noter effectivement toutes les espèces observées dans un même site et de procéder à un réel inventaire actif.

Bonnes observations,

L'équipe de Faune-Charente-Maritime.

 

Sur Faune-Charente-Maritime, les données de Buses variables sont plus nombreuses que celles de Moineaux domestiques. La saisie par formulaire journalier permettrait de corriger ce type de biais, et bien d'autres (cliché PJ).

posté par Philippe Jourde
 
samedi 25 mars 2017
Faune-Charente-Maritime : une enquête sur votre utilisation de l'outil. Encore 15 réponses avant le dépouillement des résultats !

Vous êtes nombreux à visiter régulièrement Faune-Charente-Maritime pour y entrer vos observations, y chercher des informations sur la biodiversité locale, consulter les galeries d'images et de sons... A ce jour, vous êtes plus de 3400 à vous y être inscrits.

Afin de mieux connaître vos intérêts et vos attentes par rapport à Faune-Charente-Maritime, nous vous remercions chaleureusement de bien vouloir contribuer à  une petite enquête. Le formulaire ne prend que quelques secondes à renseigner et est totalement anonyme.

Cette enquête nous permettra de développer les thèmes qui vous intéressent le plus et de vous aider à mieux utiliser les possibilités qu'offent l'outil.

Pour participer à l'enquête, merci de cliquer : << ici >>

Avec nos chaleureux remerciements,

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

posté par Philippe Jourde
 
jeudi 23 mars 2017
Divers : 50 millions de données collectées sur les sites VisioNature !

La LPO remercie tous les passionnés de nature ayant transmis leurs observations pour nous aider à préserver la biodiversité.

VisioNature est un carnet d’observation virtuel qui permet de saisir vos observations d’animaux et de les partager avec la communauté des contributeurs. Avec 50 millions de données collectées, VisioNature est devenu le plus important programme de science participative national.

Cette remarquable base de données est utilisée chaque jour par les associations de protection de la nature pour promouvoir la préservation de la biodiversité aux plans local, national et international (prise en compte des espèces protégées ou menacées dans les projets d’aménagements, évaluation du statut français de conservation des espèces, nouvel Atlas européen des oiseaux nicheurs…).

Le réseau VisioNature couvre actuellement près de 80% des départements de France métropolitaine et d'outre-mer grâce à ses 32 bases locales. Si vous souhaitez contribuer, installez l’appli NaturaList sur votre smartphone Androïd ou sélectionnez votre plateforme de saisie sur http://www.ornitho.fr. Devenez-vous aussi un Biodiv'acteur en transmettant vos observations !

 

La 50 millionième donnée concerne un Écureuil roux Sciurus vulgaris - Crédit photo : Fabrice Cahez

La 50 millionième donnée concerne un Écureuil roux (Sciurus vulgaris) - Crédit photo : Fabrice Cahez

posté par Philippe Jourde
 
mercredi 22 mars 2017
Oiseaux
Oiseaux : lancement d'une nouvelle enquête nationale : bienvenue à l'EPOC !

La LPO, en partenariat avec le Muséum national d'Histoire naturelle lance une nouvelle enquête sur les oiseaux : l'EPOC (Estimation des populations d'oiseaux communs). L'objectif est de collecter des informations qui permettront de mieux évaluer les tailles de population au plan national.

Alors que nous allons très bientôt fêter les 50 millions de données collectées au sein du réseau VisioNature, l'objectif est aujourd'hui de stimuler la collecte d'information par listes en s'appuyant sur le réseau VisioNature et ses outils que sont NaturaList et, localement, Faune-Charente-Maritime.

Contribuer à l'EPOC, rien de plus simple ! 

Quoi ? Effectuer des points d'écoute de 5 minutes durant lesquels tous les contacts d'oiseaux (vus et entendus) sont identifiés, dénombrés et localisés.

Où ? Partout où vous allez et où vous pouvez vous arrêter cinq minutes. Il est possible de repasser régulièrement sur les mêmes points ou de changer à chaque fois. L'idéal : ne pas sélectionner.  Un arrêt = un relévé.

Quand ? quand vous voulez, mais les données collectées entre le 1er mars et le 30 juin, du lever du soleil à midi seront probablement les plus intéressantes.

Comment ? Idéalement grace à l'appli NaturaList en mode 'Liste sur le terrain". Par défaut, sur Faune-Charente-Maritime en mode formulaire. Il est demandé de différencier les oiseaux en transit des oiseaux résidents.

L'EPOC n'a pas vocation à remplacer le STOC. Les deux dispositifs sont complémentaires et permettront une couverture renforcée du territoire.

Pour en savoir plus sur l'EPOC et télécharger le guide relatif à cette nouvelle enquête, cliquez << ici >>.

L'Equipe de Faune-Charente-Maritime

 

Combien y-a-t-il de Mésanges bleues en France ? Pour le savoir, contribuez à l'EPOC (cliché PJ).

posté par Philippe Jourde
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 618

LPO en Charente-Maritime
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017