www.faune-charente-maritime.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires naturalistes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Quelques cartes
       - 
Balbuzard pêcheur 2017
       - 
Bergeronnette printanière 2017
       - 
Cigogne noire 2017
       - 
Échasse blanche 2017
       - 
Gobemouche noir 2017
       - 
Hirondelle de fenêtre 2017
       - 
Hirondelle de rivage 2017
       - 
Huppe fasciée 2017
       - 
Moineau friquet 2017
       - 
Phragmite aquatique 2017
       - 
Pic noir 2017
       - 
Pouillot à grands sourcils 2017
       - 
Rougequeue à front blanc 2017
       - 
Rougequeue noir 2017
       - 
Spatule blanche 2017
       - 
Sterne naine 2017
       - 
Tarier des prés 2017
       - 
Campagnol amphibie 2017
       - 
Cerf élaphe 11-17
       - 
Chevreuil européen 10-17
       - 
Ecureuil roux 10-17
       - 
Genette commune 14-17
       - 
Lièvre d'Europe 15-17
       - 
Loir gris 13-17
       - 
Loutre d'Europe 08-17
       - 
Rhinolophus hipposideros 16-17
       - 
Cistude d'Europe 10-17
       - 
Couleuvre d'Esculape 08-17
       - 
Couleuvre vipérine 2017
       - 
Lézard vert occidental 2017
       - 
Alyte accoucheur 11-17
       - 
Alyte accoucheur 2017
       - 
Grenouille agile 2017
       - 
Grenouille rousse 14-17
       - 
Pélodyte ponctué 2017
       - 
Rainette verte 16-17
       - 
Anguille européenne 15-17
       - 
Poisson-chat 15-17
       - 
Belle-Dame 2017
       - 
Vulcain 2017
       - 
Moro-sphinx 13-17
       - 
Empuse pennée 12-17
       - 
Frelon asiatique 10-17
       - 
Rosalie des Alpes 13-17
       - 
Argiope frelon 12-17
       - 
Ecrevisse rouge de Louisiane 12-17
       - 
Troque élégante 14-17
 - 
Les galeries
Informations et aides
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire aux questions
  Statistiques d'utilisation
Consulter les cartes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal
 - 
Cartes de présence
Faune et routes
 - 
Faune et route
 - 
Aménagements réalisés
 - 
Les actions 2013-2015
  Fiche d'identification
    - 
Fiches d'identification
    - 
Fiche 1 : fouine et martre
    - 
Fiche 2 - visons et putois
    - 
Fiche 3 - loutre et ragondin
    - 
Fiche 4 - grands mammifères
    - 
Fiche 5 - petits mammifères
    - 
Fiche 6 - grenouilles et crapauds
    - 
Fiche 7 - tritons et salamandre
    - 
Fiche 8 - serpents
    - 
Fiche 9 - tortues
    - 
Fiche 10 - buse et busards
    - 
Fiche 11 - autres rapaces
    - 
Fiche 12 - chouettes et hiboux
Mammifères
  Chauves-souris
    - 
Chauves-souris - présentation
    - 
Chauves-souris - SOS Chiro
    - 
Chauves-souris des milieux bâtis
    - 
Codes pour les chauves-souris
Oiseaux
  Oiseaux-identification
    - 
Oiseaux - identification
  Oiseaux bagués
    - 
Codes pour marquages colorés
    - 
Busards marqués
    - 
Limicoles bagués couleur
 - 
Comités d'Homologation (CHN-CHD)
 - 
Codes Atlas
Reptiles
Amphibiens
 - 
Amphibien - identification
 - 
Alyte accoucheur : enquête 2015-2016
Mollusques continentaux
Insectes
  Libellules
    - 
Libellules - présentation
    - 
Libellules de Charente-Maritime
  Orthoptères
    - 
Orthoptères - présentation
    - 
Orthoptères - identification
 - 
Mantes et phasme - présentation
 - 
Cigales - présentation
 - 
Coccinelles - présentation
Biodiversité
 - 
La biodiversité en Poitou-Charentes
Prise en main
 - 
Guide d'utilisation
 - 
Bonne conduite naturaliste
 - 
Code déontologie
La LPO
 - 
Aider la LPO
 - 
Etre bénévole
 - 
Protection d'espaces
 - 
Créer un refuge
Contacts
 - 
Contacts
Les liens

Chauves-souris - SOS Chiro

SOS CHAUVES-SOURIS, QUELQUES CONSEILS DE SPECIALISTES

L'action du réseau SOS Chauves-souris

Avec ses partenaires associatifs, la LPO s'investit au sein du Groupe chiroptères de Charente-Maritime pour améliorer la connaissance et la protection des chauves-souris du département. Cette action passe notamment par la mise en place d'un service bénévole d'aide à la cohabitation entre hommes et chauves-souris, qualifié de SOS Chauves-souris.

Ce service vise à favoriser une meilleure prise en compte des chauves-souris, notamment lors d'aménagements envisagés sur des sites fréquentés par ces animaux strictement protégés par la loi. Ce service est destiné aux personnes privées comme aux collectivités ou aux entreprises. Il ne dégage aucunement les personnes sollicitant le réseau SOS-Chauves-souris de leurs obligations liées notamment à la protection juridique des chauves-souris.

Ce texte est ponctué de lien qui vous permettent d'ouvrir des fiches issues de la plaquette régionale de protection des chauves-souris.

 

http://files.biolovision.net/www.faune-charente-maritime.org/userfiles/Myobran004light.jpg

Comme ce murin, beaucoup de chauves-souris vivent à proximité des hommes. Le réseau SOS Chiro peut vous aider à résoudre d'éventuels problèmes de cohabitation. (clichés PJ)

 

Rappel à la loi

Les chauves-souris et leurs habitats sont intégralement protégés par la loi (arrêté du 23 avril 2007 fixant la liste des mammifères terrestres protégés sur l'ensemble du territoire et les modalités de leur protection - JORF n°108 du 10 mai 2007 page 8367, texte n° 152, NOR DEVN0752752A).

1)     Sont interdits sur tout le territoire métropolitain et en tout temps la destruction, la mutilation, la capture ou l'enlèvement, la perturbation intentionnelle des animaux dans le milieu naturel.

2)     Sont interdites sur les parties du territoire métropolitain où l'espèce est présente, ainsi que dans l'aire de déplacement naturel des noyaux de populations existants, la destruction, l'altération ou la dégradation des sites de reproduction et des aires de repos des animaux. Ces interdictions s'appliquent aux éléments physiques ou biologiques réputés nécessaires à la reproduction ou au repos de l'espèce considérée, aussi longtemps qu'ils sont effectivement utilisés ou utilisables au cours des cycles successifs de reproduction ou de repos de cette espèce et pour autant que la destruction, l'altération ou la dégradation remette en cause le bon accomplissement de ces cycles biologiques.

3)     Sont interdits sur tout le territoire national et en tout temps la détention, le transport, la naturalisation, le colportage, la mise en vente, la vente ou l'achat, l'utilisation commerciale ou non, des spécimens de mammifères prélevés :

  • dans le milieu naturel du territoire métropolitain de la France, après le 19 mai 1981 ;
  • dans le milieu naturel du territoire européen des autres Etats membres de l'Union européenne, après la date d'entrée en vigueur de la directive du 21 mai 1992 susvisée.

Toutes les espèces font par ailleurs l'objet d'une protection de niveau européen via la direction Habitats-Faune-Flore.

 

Vous venez de trouver une chauve-souris, que faire ?

ATTENTION, les chauves-souris sont des animaux sauvages qui malgré leur petite taille peuvent mordre. Nous vous recommandons de ne pas toucher l'animal à main nue. Si vous êtes obligé de le manipuler, munissez-vous de gants et installez la chauve-souris dans un carton en prenant soin de laisser quelques petits trous pour lui permettre de respirer.

Si l'animal est simplement entré dans votre maison et qu'il parait en bonne santé (il vole, il est alerte), alors, ouvrez les fenêtres et tentez de le guider vers la sortie. Les jeunes chauves-souris, souvent encore malhabiles entrent souvent dans les bâtiments, notamment en tombant par la cheminée. Il suffit de les mettre délicatement dehors pour qu'elles continuent leur apprentissage de la vie. Attention à votre lieu de lâché, il est bon que chats ou chiens ne soient pas à proximité !

Si vous découvrez une chauve-souris prostrée ou blessées ou si la situation est plus complexe, contactez la LPO (contact en bas de page).

 

Vous avez découvert une colonie de chauves-souris, que faire ?

Depuis binetôt vingt ans, le Groupe chiroptères de Charente-Maritime étudie la répartition et l'écologie des chauves-souris. Si vous découvrez une colonies ou avez entendu parlé de la présence d'un gîte, un seul réflexe : contactez-nous le plus vite possible (contact en bas de page). Ces informations nous sont précieuses pour tenter de sauver les espèces les plus menacées.

 

http://files.biolovision.net/www.faune-charente-maritime.org/userfiles/Barbar-gtedereproductionlight.JPG

Un espace entre deux linteaux d'un porche abrite plus de 30 Barbastelles. De telles découvertes doivent être signalées au réseau SOS Chauves-souris. (cliché PJ)

Vous avez des chauves-souris chez vous et prévoyez des travaux

Les chauves-souris peuvent s'installer en divers endroits dans une maison : combles et toitures, murs, cheminées inutilisées, disjointements de façade, espace entre des linteaux, derrière des bardages... Elles fréquentent souvent les dépendances ou les granges.

Si vous avez connaissance de la présence de chauves-souris et que vous avez envisagé d'entreprendre des travaux, l'équipe du réseau SOS Chauves-souris peut vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches.

L'élément clé consiste à caler une période de travaux compatible avec la biologie des chauves-souris, l'idéal étant de réaliser le chantier entre mi-août et début octobre.

 

http://files.biolovision.net/www.faune-charente-maritime.org/userfiles/Pleaur004.JPG

Cet oreillard s'est logé dans un mur de pierres sèches, tout rejointement effectué en journée lui serait fatal. (cliché PJ)

 

Vous êtes confronté à des problèmes de guano

Le guano est composé des déjections des chauves-souris. Le guano est un élément qui sèche et ne pourris pas dans des conditions normales. Il est peu odorant sauf quand il est présent en grande quantité dans des atmosphères chaudes et humides.

On reconnait le guano des chauves-souris au fait qu'il s'agit de petites crottes, généralement noires, qui s'effritent au toucher. Les crottes de rongeurs sont résistantes et ne se désagrègent pas ou mal quand on les frotte entre le pouce et l'index. Celles des lézards sont généralement maculées à une extrémité d'une substance blanche.

L'abondance du guano reflète la fréquentation d'un site par les chauves-souris. Pouvoir quantifier cette abondance est un élément important à considérer. S'agit-il de quelques crottes dispersées sur une façade ou d'un tas de plusieurs kilogrammes sous une charpente dans des combles ? Dans le premier cas, la présence des animaux est faible. Dans le second, il s'agit d'un site plus important, qu’il faut considérer avec grande attention.

http://files.biolovision.net/www.faune-charente-maritime.org/userfiles/Guano.jpg

Tas de guano sous un gîte de Grand Murin occupé depuis près de 10 ans (cliché PJ).

Sous les colonies, notamment dans des combles, le guano peut être récolté dans des bâches tendues par un réseau de cordons. Cela permet par exemple d'utiliser les combles comme site de stockage de matériaux et d'éviter les salissures. Il existe un circuit de collecte du guano car les déjections des chauves-souris sont très appréciées comme engrais.

Sur les façades, ou murs, des planchettes ou des gouttières peuvent être installées sous les accès des chauves-souris. Ce dispositif simple concilie esthétique et préservation des animaux.

La pose de gîtes artificiels (ci-dessous) peut permettre d'éloigner la colonie d'une façade et éviter des les crottes y reste collées. Il existe des modèles parfaitement intégrée aux enduits de façade.

 

http://files.biolovision.net/www.faune-charente-maritime.org/userfiles/Chirogteartificiellight.JPG

Gîte artificiel, abritant 25 Pipistrelles de Kuhl, vu de dessous. Noter l'éloignement par rapport à la façade qui évite les salissures (cliche PJ).

 

Vous entendez du bruit dans votre grenier

Les chauves-souris émettent des ultrasons. Ce sont des animaux de très petite taille et léger. La pipistrelle commune ne pèse que le poids d'un sucre !

De fait, il est rare d'entendre ces animaux. Fouines, rats, lérots, souris sont des hôtes fréquents des greniers. C'est vers eux qu'il faut se tourner dans un premier temps pour envisager la source des bruits perçus.

Il arrive cependant que les colonies de chauve-souris soient audibles de certaines pièces situées immédiatement sous la toiture. On entend alors des sortes de petits grincements, des cris de contacts très aigus, généralement entre mai et juillet. Si la présence des chauves-souris est une gêne supérieure au bénéfice que leur présence vous procure (élimination des moustiques notamment), des mesures peuvent être envisagées pour limiter l'accès des animaux aux parties sensibles.

L'équipe du réseau SOS chauves-souris peut vous apportez conseil.

Vous avez des chauves-souris derrière vos volets, que faire ?

Plusieurs espèces de chauves-souris s'installent derrière les volets, ou dans les coffres de volets roulants. Cette occupation peut être temporaire ou plus durable. Il arrive parfois que des colonies de reproduction s'installent dans ce type de milieu. Deux cas se présentent :

1) les volets n'ont pas besoin d'être bougés, dans ce cas tout va bien. Laissez les chauves-souris en paix, elles s'occuperont des insectes indésirables qui rodent autours de chez vous. Signalez-nous cette présence pour compléter les connaissances des chauves-souris de votre commune ;

2) les volets doivent être manipulés : s'ils n'abritent que quelques individus, ils peuvent être ouverts ou fermés avec précaution, idéalement la première fois à la tombée de la nuit. Les chauves-souris iront se loger ailleurs, elles connaissent de nombreux gîtes de substitution au sein de leur territoire. Si les volets abritent une colonie de chauves-souris, il faut être très prudent. Il peut s'agir d'une espèce rare. Contactez d'urgence le réseau SOS Chauves-souris (contact en bas de page).

Vous avez des chauves-souris dans votre cave

Caves et cavités souterraines hébergent une dizaine d'espèces de chauves-souris, et parfois plusieurs centaines d'individus, qui recherchent à la fois tranquillité, forte hygrométrie, températures fraiches et constantes. Si vous être propriétaires de tels milieux souterrains, il est possible de favoriser la présence de chauves-souris en maintenant des accès pour les animaux tout en limitant l'accès aux importuns ou aux prédateurs.

Merci de nous signaler la présence des chauves-souris en nous indiquant le type de cavité concerné, la période de présence des animaux et leur nombre approximatif.

En cas d'aménagement ou de fermeture des accès, la LPO et le réseau SOS Chauves-souris peut vous faire bénéficier de son expertise et vous proposer des solutions adaptées à votre situation (contact en bas de page).

http://files.biolovision.net/www.faune-charente-maritime.org/userfiles/Myomys031light.JPG

Murin à moustaches recouvert de condensation en hiver dans une cave (cliché PJ)

Vous avez des chauves-souris dans des arbres

De nombreuses espèces fréquentent les arbres. Il s'agit souvent d'espèces très intéressantes ! Nous vous remercions de nous signaler toute éventuelle observation.

En cas ne nécessité d'abattage ou d'élagage, il existe des techniques simples pour éviter tout risque de mortalité lors des travaux. Nos spécialistes se tiennent à disposition pour proposer conseils et accompagnement.

 

Anciennes loges de pics, nécroses ou écorces décollées peuvent être occupées par des chauves-souris. Ces gîtes arboricoles sont rares et précieux. Les arbres qui en sont pourvus doivent être préservés ! (cliché PJ)

 

 

Contacts SOS-Chauves-souris

 

Virginie Barret  (coordinatrice) au 05 46 82 12 34 (LPO) ou virginie.barret(at)lpo.fr (remplacer (at) par @)

En cas d'absence, contacter :

  • Nature Environnement 17 au 05 46 41 39 04 
  • le Conservatoire Régional d'Espaces Naturels au 05 46 84 72 09

Si vous constatez une destruction volontaire de chauves-souris ou de leurs habitats, vous pouvez aussi contacter l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage au 05.46.74.95.20 ou sd17@oncfs.gouv.fr en informant concomitamment la LPO.

Dossier rédigé par Philippe Jourde le 13/08/2012

Relecture Virginie Barret, Maxime Leuchtmann et Olivier Allenou


LPO en Charente-Maritime
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2017