www.faune-charente-maritime.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires naturalistes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Quelques cartes
       - 
Phalarope à bec large 2023
 - 
Les galeries
Informations et aides
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire aux questions
  Statistiques d'utilisation
Consulter les cartes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal
 - 
Cartes de présence
Faune et routes
 - 
Faune et route
 - 
Aménagements réalisés
 - 
Les actions 2013-2015
  Fiche d'identification
    - 
Fiches d'identification
    - 
Fiche 1 : fouine et martre
    - 
Fiche 2 - visons et putois
    - 
Fiche 3 - loutre et ragondin
    - 
Fiche 4 - grands mammifères
    - 
Fiche 5 - petits mammifères
    - 
Fiche 6 - grenouilles et crapauds
    - 
Fiche 7 - tritons et salamandre
    - 
Fiche 8 - serpents
    - 
Fiche 9 - tortues
    - 
Fiche 10 - buse et busards
    - 
Fiche 11 - autres rapaces
    - 
Fiche 12 - chouettes et hiboux
Mammifères
  Chauves-souris
    - 
Chauves-souris - présentation
    - 
Chauves-souris - SOS Chiro
    - 
Chauves-souris des milieux bâtis
    - 
Codes pour les chauves-souris
Oiseaux
  Oiseaux-identification
    - 
Oiseaux - identification
  Oiseaux bagués
    - 
Codes pour marquages colorés
    - 
Limicoles bagués couleur
 - 
Comités d'Homologation (CHN-CHD)
 - 
Codes Atlas
Reptiles
Amphibiens
 - 
Amphibien - identification
 - 
Alyte accoucheur : enquête 2015-2016
Mollusques continentaux
Insectes
  Libellules
    - 
Libellules - présentation
    - 
Libellules de Charente-Maritime
  Orthoptères
    - 
Orthoptères - présentation
    - 
Orthoptères - identification
 - 
Mantes et phasme - présentation
 - 
Cigales - présentation
 - 
Coccinelles - présentation
Listes rouges Poitou-Charentes
 - 
Liste rouges
Biodiversité
 - 
La biodiversité en Poitou-Charentes
Prise en main
 - 
Guide d'utilisation
 - 
Bonne conduite naturaliste
 - 
Code déontologie
La LPO
 - 
Aider la LPO
 - 
Etre bénévole
 - 
Protection d'espaces
 - 
Créer un refuge
Contacts
 - 
Contacts
Les liens

Toutes les nouvelles
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 820
 
jeudi, 18. janvier 2024
faune-nouvelle-aquitaine

La LPO Nouvelle-Aquitaine vous invite à découvrir la nouvelle plateforme Faune-Nouvelle-Aquitaine via une conférence de lancement en visio par une retransmission en direct sur Teams. L'événement aura lieu le lundi 22 janvier de 18h à 19h30. Cliquer ici pour vous inscrire et recevoir le lien de la réunion.

 

Harle bièvre. © Françoise Brien

posté par Stéphane Cohendoz
 
mercredi, 13. décembre 2023
Retrouvez vos données, vos actus et vos cartes sur faune-nouvelle-aquitaine

La migration de Faune-Charente-Maritime vers Faune-Nouvelle-Aquitaine est en cours. Nous vous invitons à saisir et consulter vos observations sur https://www.faune-nouvelle-aquitaine.org

Vos identifiants de connexion demeurent identiques. La procédure de transfert des droits d'un site à l'autre est lancée et devrait être terminée en fin d'année.

Si vous le souhaitez, vous pouvez paramétrer Faune-Nouvelle-Aquitaine pour que ne s'affichent que les observations de Charente-Maritime. Il vous suffit d'identifier vos souhaits dans la rubrique "Mon compte/Personnalisation du site", tout en bas de la colonne de gauche.

Bonne migration à tous !

 

Mésange bleue. © Philippe Jourde

posté par Philippe Jourde
 
lundi, 13. novembre 2023
Mon Faune local fait peau neuve !

Dans le cadre de la modernisation du réseau des portails naturalistes Faune, les anciens portails locaux vont être remplacés par une nouvelle génération d’outils, les sites miroirs. On vous en dit plus.

Le réseau Faune se compose actuellement de 38 bases locales indépendantes, mais compatibles. La maintenance de ce système est aujourd’hui devenue très complexe. L’énergie investie dans la seule gestion de la compatibilité de toutes ces bases de données pénalise nos capacités à moderniser rapidement nos outils et à investir dans les développements de demain, attendus par tous les utilisateurs.

Face à ce constat, le Comité de pilotage de Faune-France a validé l’option consistant à développer des sites miroirs de Faune-France pour remplacer les anciens portails locaux. Sans entrer dans les détails, il s’agit d’avoir une base nationale unique et des portails d’accès locaux qui y sont connectés.

Un changement de perspective

C’est aussi en pensant à vous vos habitudes et vos attentes, que cette nouvelle approche a été imaginée. Quel que soit votre site Faune de prédilection, vous y retrouverez désormais l’ensemble de vos observations. C’est vous, en tant qu’utilisateur, qui allez définir le contour de votre portail, tout en bénéficiant des outils modernisés de Faune-France. Il vous sera possible de consulter ou de saisir des données dans plusieurs régions, de choisir quelles espèces s’afficheront sur votre portail, etc…

Donc, pas de révolution, mais une évolution

Elément important, cette modernisation n’engendre aucun changement majeur pour l’utilisateur. Identifiants, modules de saisie et de consultation demeurent parfaitement inchangés.

Les portails de nouvelle génération, tels que déployés aujourd’hui, sont des miroirs de Faune-France. Après leur mise en ligne, ils poursuivront leur évolution vers toujours plus d’adaptations aux besoins des utilisateurs et des associations locales, permettant à la fois de disposer d’une vision nationale et de faciliter l’indispensable animation locale.

En Charente-Maritime, nous avons opté pour une vision régionale plutôt que départementale. Faune-Charente-Maritime sera donc remplacé par Faune-Nouvelle-Aquitaine. Les droits des divers usagers seront transférés d'un portail à l'autre dans les semaines prochaines. L'objectif est que ce transfert soit opérationnel d'ici la fin de l'année.

 

Légende de l'image : Martin-pêcheur. © Philippe Jourde

posté par Philippe Jourde
 
jeudi, 9. novembre 2023
Oiseaux
Echouage d' oiseaux pélagiques

Les tempêtes successives au large des côtes de la Charente-Maritime affectent les oiseaux pélagiques les plus faibles (malnutrition, hypothermie...) dont certains s'échouent sur les rivages.

Depuis le 20 octobre, plus de 150 Océanites culblanc et près d'une trentaine Fous de Bassan ont été retrouvés morts échoués sur les plages. les jours prochains nous diront si le phénomène s'amplifie...

Afin d'estimer l'ampleur du phénomène, nous souhaitons connaître le plus précisément possible le nombre d'oiseaux échoués. Or, le risque de double-comptage est élevé : les mêmes oiseaux peuvent être comptés plusieurs fois par plusieurs prospecteurs, de nombreux cadavres repartent en mer à la marée suivante et peuvent dériver vers d'autres plages...

Afin d'éviter de noter 10 fois le même oiseau, il vous suffit de trouver un morceau de ficelle sur la plage (qui malheureusement n'en manque pas !) et de la nouer autour d'un patte de l'oiseau (profitez-en pour vérifier si l'oiseau est porteur d'une bague). Ainsi d'un seul coup d'oeil, il sera possible de savoir si l'oiseau a déjà été inventorié. N'oubliez pas votre paire de gants.

Si vous trouvez un oiseau échoué vivant, nous vous remercions de prendre contact avec Espace Nature (05 46 82 12 44) qui vous apportera tous les conseils utiles et vous indiquera le point relais le plus proche de chez vous. N'oubliez pas non plus de saisir votre observation sur faune-charente-maritime en précisant « échouage » dans la case remarque.

Si vous trouvez un oiseau échoué mort, nous vous remercions également de cocher la case « l’animal est mort » et de remplir le module « mortalité ».

Légende de l'image : Fou de Bassan (© Clément Ganier)

posté par Stéphane Cohendoz
 
lundi, 6. novembre 2023
Oiseaux
Oiseaux pélagiques : bien documenter vos observations pour faciliter leur validation

La multiplication des dépressions océaniques et les tempêtes récentes ont drossé des milliers de Mouettes de Sabine, de Phalaropes à bec larges, d'Océanites culblanc et tempête, de sternes et de labbes vers les côtes, parfois loin à l'intérieur des terres.

Certaines de ces espèces, d'identification difficile, ont été mentionnées en abondance. C'est par exemple le cas du Labbe à longue queue ou de la Sterne arctique. Nous vous remercions de documenter vos observations au mieux (photos ou, par défaut, description détaillée) afin d'en faciliter la validation.

Légende de l'image : Mouette de Sabine dans la tempête. © François Corbineau.

posté par Philippe Jourde
 
samedi, 4. novembre 2023
Oiseaux
ALERTE Oiseaux marins en détresse

Avec les vents violents ressentis sur nos côtes cette semaine, de nombreux oiseaux marins viennent s'abriter sur le continent.

En cas de découverte d'un oiseau en détresse, dans l'incapacité de s'envoler, placez le dans un carton au chaud et au calme.

Contactez ensuite le centre de sauvegarde du marais aux oiseaux sur l'île d'Oleron : 05 46 75 37 54

Où déposer l'oiseau ? La plupart des points relais seront fermés ce dimanche. Vous pouvez déposer directement l'oiseau au centre du marais aux oiseaux à Dolus d'Oleron.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer sur l'île, gardez l'oiseau en carton au chaud jusqu'à lundi puis contactez Espace nature (05 46 82 12 44) qui vous indiquera le point relais le plus proche de chez vous.

Merci de ne pas nourrir les oiseaux affaiblis. Ils sont généralement en hypothermie et trop faibles pour manger.

posté par Stéphane Cohendoz
 
samedi, 4. novembre 2023
Oiseaux
Sterne arctique et Sterne pierregarin : faites la différence !

Les dépressions que nous connaissons depuis plusieurs jours, accompagnées de forts violents, drossent à la côte des espèces pélagiques, qui longent habituellement le littoral atlantique à plusieurs milles des côtes. 

De nombreuses Sternes arctiques et Sternes pierregarin peuvent ainsi aisément être observées depuis la côte. 

Retrouvez ci-dessous un pdf tout en images pour vous aider à les différencier (Elisa Daviaud).

 

Légende de l'image : Sterne Pierregarin suivie par une Sterne arctique. © Stéphane Dulau

Document à télécharger :  identification sterne arctique / pierregarin
posté par Stéphane Cohendoz
 
mercredi, 18. octobre 2023
Papillons de jour
Première preuve de reproduction départementale du Pacha à deux queues

Il y a un peu plus d'un an, Faune-Charente-Maritime vous invitait à porter une attention toute particulière au Pacha à deux queues, un superbe papillon méditerranéen en expansion vers le nord.

Le 17 août 2022, la première observation était effectuée en Charente-Maritime, en périphérie de La Rochelle, dans la partie occidentale du Marais de Tasdon.

Restait à démontrer la reproduction départementale de l'espèce par l'observation de pontes ou de chenilles sur les Arbousiers, la plante hôte du lépidoptère. C'est désormais chose faite avec la découverte d'une premère chenille le 12 octobre dernier dans le sud de l'île d'Oléron par Eric Holthof puis d'une seconde 3 jours plus tard dans la partie est de la même île par Olivier Laluque. 

Bravo à Eric Holthof et à Olivier Laluque pour leur découverte et leur photo qui documente ces très intéressantes données.

 

Légende de l'image : première chenille de Pacha à deux queues observé en Charente-Maritime. © Eric Holthof

posté par Stéphane Cohendoz
 
mardi, 17. octobre 2023
Oiseaux
bilan de la sortie en mer du 30 septembre au large de la Charente-Maritime

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de la dernière sortie en mer organisée le 30 septembre dernier en Charente-Maritime.

Bonne lecture !

 

Légende de l'image : Fou de Bassan © Patrice Giraudeau

posté par Stéphane Cohendoz
 
dimanche, 1. octobre 2023
Papillons de jour
Migration automnale du Vulcain

Le Vulcain (Vanessa atalanta) est un papillon migrateur qui colonise l’Europe centrale et l’Europe du nord chaque année depuis le sud. En automne, la génération engendrée par les arrivées du printemps migre alors vers le sud.

Pour mieux appréhender la migration d'automne du Vulcain, n'hésitez pas à compter le nombre d'individus en vol vers le sud dans un couloir de 10 m (5 mètres de part et d'autre de votre position), pendant 15, 30 ou 60 minutes.

C'est le moment ! La migration semble en effet avoir démarrer ce 6 octobre (à pondérer avec le nombre plus important d'observateurs le week-end).

 

 

 

Légende de l'image : Vulcain © Yves Geay

posté par Stéphane Cohendoz
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 820

LPO en Charente-Maritime
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2024