www.faune-charente-maritime.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires naturalistes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Quelques cartes
       - 
Barge à queue noire 2020
       - 
Bergeronnette printanière 2020
       - 
Bouscarle de Cetti 2020
       - 
Cerf élaphe 18-20
       - 
Cigogne blanche 2020
       - 
Citron 2020
       - 
Elégante striée 18-20
       - 
Gambusie 18-20
       - 
Gorgebleue à miroir 2020
       - 
Hirondelle rustique 2020
       - 
Lézard à deux raies (L. vert occidental) 2020
       - 
Pélodyte ponctué 2020
       - 
Vipère aspic 18-20
 - 
Les galeries
Informations et aides
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire aux questions
  Statistiques d'utilisation
Consulter les cartes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal
 - 
Cartes de présence
Faune et routes
 - 
Faune et route
 - 
Aménagements réalisés
 - 
Les actions 2013-2015
  Fiche d'identification
    - 
Fiches d'identification
    - 
Fiche 1 : fouine et martre
    - 
Fiche 2 - visons et putois
    - 
Fiche 3 - loutre et ragondin
    - 
Fiche 4 - grands mammifères
    - 
Fiche 5 - petits mammifères
    - 
Fiche 6 - grenouilles et crapauds
    - 
Fiche 7 - tritons et salamandre
    - 
Fiche 8 - serpents
    - 
Fiche 9 - tortues
    - 
Fiche 10 - buse et busards
    - 
Fiche 11 - autres rapaces
    - 
Fiche 12 - chouettes et hiboux
Mammifères
  Chauves-souris
    - 
Chauves-souris - présentation
    - 
Chauves-souris - SOS Chiro
    - 
Chauves-souris des milieux bâtis
    - 
Codes pour les chauves-souris
Oiseaux
  Oiseaux-identification
    - 
Oiseaux - identification
  Oiseaux bagués
    - 
Codes pour marquages colorés
    - 
Limicoles bagués couleur
 - 
Observatoire rapaces diurnes (2020)
 - 
Comités d'Homologation (CHN-CHD)
 - 
Codes Atlas
Reptiles
Amphibiens
 - 
Amphibien - identification
 - 
Alyte accoucheur : enquête 2015-2016
Mollusques continentaux
Insectes
  Libellules
    - 
Libellules - présentation
    - 
Libellules de Charente-Maritime
  Orthoptères
    - 
Orthoptères - présentation
    - 
Orthoptères - identification
 - 
Mantes et phasme - présentation
 - 
Cigales - présentation
 - 
Coccinelles - présentation
Listes rouges Poitou-Charentes
 - 
Liste rouges
Biodiversité
 - 
La biodiversité en Poitou-Charentes
Prise en main
 - 
Guide d'utilisation
 - 
Bonne conduite naturaliste
 - 
Code déontologie
La LPO
 - 
Aider la LPO
 - 
Etre bénévole
 - 
Protection d'espaces
 - 
Créer un refuge
Contacts
 - 
Contacts
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 729
 
mardi 31 mars 2020
Hyménoptères
Confinés mais aux aguets : osez les osmies !

Les osmies sont des petites abeilles solitaires, souvent qualifiées d’Abeilles maçonnes.

L’Osmie cornue Osmia cornuta est la plus massive. Précoces, les premiers mâles apparaissent souvent dès les premiers jours doux et ensoleillés de janvier. Selon la température et la latitude, les femelles émergent de fin janvier à fin février.

L’Osmie rousse Osmia bicornis (anciennement Osmia rufa), plus tardive, n’apparait habituellement que fin mars pour les premiers mâles et entre les 6 et 10 avril pour les femelles.

En règle générale, les premiers mâles d’Osmie rousse apparaissent après le début de la nidification de l’Osmie cornue.

Toutes deux affectionnent les nichoirs à insectes, les trous de ventilation des fenêtres (plus fréquemment occupés par Osmia cornuta, la première « levée »), les volets, poteaux creux, carillons à vent.

Cette année les premiers mâles d’Osmia bicornis dûment identifiés (photographies et validation d’expert) ont été détectés dès le 17 mars (Auvergne, Limousin, Alsace). Dès lors, les deux espèces étant actives, il est important de joindre une photographie à vos observations et de préciser le ou les sexe(s) observé(s). Ces éléments d’informations sont indispensables à la validation de vos données.

L’Osmie cornue disparaitra courant avril, alors que l’on pourra observer des femelles d’Osmies rousses, très défraichies, jusqu’à quasiment mi-juin.

Ces deux osmies pollinisent activement les arbres fruitiers, des plus précoces aux plus tardifs, mais aussi les fraisiers (Osmie rousse). Une véritable osmiculture (élevage d’osmies) se développe en arboriculture pour favoriser la pollinisation « dirigée ».

Attention à ne pas confondre ces deux espèces !

Les femelles des deux espèces possèdent de petites cornes entre les antennes et les mandibules. Elles sont sensiblement plus grandes que les mâles. Ces-derniers ont de plus longues antennes et la face claire.

Identification des femelles :

  1. Thorax recouvert de poils noir mat. Pointe de l’abdomen rousse : Osmie cornue Osmia cornuta
  2. Thorax recouvert de poils brun-gris à roux. Pointe de l’abdomen noire (sauf en Corse) : Osmie rousse Osmia bicornis

Identification des mâles :

  1. Face à poils blanc pur. Cuticule du thorax non irisée : Osmie cornue Osmia cornuta
  2. Face à poils blanc cassé, jaune, parfois orangé. Cuticule du thorax irisée : Osmie rousse Osmia bicornis

La saisie de ces deux espèces est ouvertes sur Faune-France, Faune-Charente-Maritime et NaturaList.

Nous vous remercions d’accompagner vos observations de photographies pour faciliter la validation des données.

Des cartes du moment illustrent la répartition des deux espèces :

Légende de l'image : accouplement d'Osmie cornue. © David Genoud

posté par Philippe Jourde
 
jeudi 26 mars 2020
Oiseaux
COVID-19 & STOC 2020 : restez chez vous !

En raison de l’épidémie du coronavirus, le suivi des carrés STOC est annulé pour tous les bénévoles, jusqu'à nouvel ordre. Seuls les salariés pourront, dans le cadre strict de dérogations au confinement validées par leur structure, engager ou poursuivre leurs suivis STOC ce printemps.

En tant qu’association, nous sommes responsable juridiquement de nos actions dans le cadre de nos activités, c'est-à-dire aussi dans le cadre des suivis de la biodiversité.

Adhérent, bénévoles salariés nous sommes tous directement concernés. Les circonstances exceptionnelles actuelles exigent que nous nous mobilisions pour appliquer strictement les consignes de confinement émises par le gouvernement.

Ne prenez aucun risque et participer plutôt aux défis « Confinés mais aux aguets » pour les oiseaux mais aussi les papillons depuis chez vous ! 

Bon courage et prenez soin de vous !

Légende de l'image : Pic épeiche © Lubos Houska - Pixabay

posté par Philippe Jourde
 
jeudi 19 mars 2020
Oiseaux
Confinés mais aux aguets

Les contraintes de confinement nous obligent à limiter les déplacements. Faune-France vous propose donc de transformer votre lieu de résidence en observatoire de la faune sauvage. Combien d’espèces allez-vous pouvoir observer de chez vous ?

Côté oiseaux, des millions de migrateurs passent en ce moment au-dessus de nos têtes. Il suffit de lever les yeux pour faire de superbes observations. C’est aussi l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de chez vous.

Pour le reste de la faune, nous vous proposerons, durant les prochaines semaines, des recherches ciblées. Il s’agira de trouver une série d’espèces anthropophiles et d’en dresser, tous ensemble, la carte de répartition nationale.

Le premier défi : l'inventaire complet des oiseaux de chez vous

Ce premier défi n’est pas très compliqué et peut être effectué tous les jours. Il s'agit de faire, le plus fréquemment et régulièrement possible, une liste complète de tous les oiseaux que vous observez de chez vous sous forme de :

- de formulaires Oiseaux des jardins, et dans ce cas pas besoin de code. Si votre inventaire est complet, il est possible de l'indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant "Modifier formulaire" et enfin en cliquant sur "Toutes les espèces vues ont été signalées".

- de listes de 5 minutes, intégrant le programme EPOC. Dans ce cas merci d'inscrire "EPOC" en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets" ; vous pouvez faire autant d'EPOC que vous voulez.

- de listes complètes plus longues, idéalement de 20 minutes au maximum, avec là encore la sélection du code étude "[Acasa] Confinés mais aux aguets".

A partir de ces informations, nous calculerons combien d'espèces d'oiseaux peuvent être inventoriées en France, durant la période de confinement, sans quitter nos domiciles ? Quel sera le maximum en une seule journée ? Combien de données et de listes auront été collectées ? Où est le meilleur spot d'observation ? Il ne fait aucun doute que toutes ces informations amélioreront par ailleurs notre connaissance du calendrier de migration et de reproduction de nombreuses espèces.

Ce programme étant par ailleurs européen, nous pourrons comparer nos résultats avec les pays voisins.

Comment trouver les codes études ?

Sur Faune-France et les Faunes locaux, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces :

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG

Sur NaturaList le Code étude est demandé à la fin du relevé.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

Pour savoir comment faire des listes complètes :

- Sur Faune-Charente-Maritimel ;

- Sur NaturaList en positionnant chaque oiseau, idéal pour les EPOC ;

- Sur NaturaList en listant toutes les espèces détectées, idéal pour les listes de plus de 10 minutes.

Remarque : Merci de nous contacter si vous souhaitez qu'un lieu-dit soit crée sur votre lieu de résidence. Nous essaierons, dans la mesure du possible, de répondre à vos sollicitations.

 

Légende de l'image : Moineau domestique mâle. © Ph. Jourde

posté par Philippe Jourde
 
lundi 17 février 2020
Oiseaux
Oiseaux bagués : la Spatule blanche

La Spatule blanche Platalea leurcorodia est un grand échassier blanc au bec spatulé. Les oiseaux nicheurs des Pays-Bas, mais aussi du littoral atlantique, transitent par la Charente-Maritime et y font souvent des haltes migratoires de plusieurs jours, parfois en groupes de plusieurs centaines.

La Spatule blanche est un oiseau largement suivi à travers des programmes de baguage européens. Voici quelques recommandations à suivre lorsque vous observez des spatules bagués :

si possible, faites une photo ! Cela permet d'éviter les erreurs de transmission et facilite le traitement de l'information

noter tous les renseignements utiles tels que la date, l'heure, le nombre d'oiseaux, leur comportement et bien sûr la combinaison couleur des bagues ou leur(s) code(s)

transmettez immédiatement votre donnée avec tous les détails par mail aux bagueurs, sans oublier votre nom ; pour trouver l'adresse mail du programme de votre oiseau, consultez le schéma logique (en anglais)

En remerciement de votre contribution, vous recevrez l'historique de vie de votre spatule que vous pourrez ajouter à votre donnée dans la case commentaires.

Ouvrez l'oeil et bonnes observations à tous !

 

L'équipe de faune-charente-maritime

 

Spatule blanche équipée de bagues colorées (cliché Yves Geay)

Transmettre la photo au bagueur évite notamment les confusions de couleurs lorsque les bagues commencent à se décolorer

 





 

posté par Stéphane Cohendoz
 
dimanche 9 février 2020
Oiseaux
Enquête oiseaux marins échoués

Participez au second volet du 7ème suivi des oiseaux échoués sur les côtes de Charente-Maritime les 15-16 février.

Pour rappel, le protocole d'enquête est le suivant :

- Prospecter les plages attribuées, à la recherche de cadavres, en vous munissant de gants et d'une pince (pour le prélèvement de bagues).

- Identifier les espèces sur place si possible. Sinon prendre des photos (corps entier avec un stylo à côté pour l’échelle de taille, pattes et bec visibles si possible) et nous les envoyer. 

- Identifier les causes apparentes de mortalité : mazout, chasse, pêche ou cause inconnue.

- Vérifier si l'oiseau porte une bague. Si celui-ci possède une bague métallique, celle-ci sera prélevée et envoyée à la LPO.

 Si vous êtes intéressés pour participer à l'enquête, inscrivez-vous sur le tableau du lien suivant (l’ouvrir depuis un ordinateur) https://docs.google.com/spreadsheets/d/17tYjiY7f321bTLgnd9yiegTfE4iJeFTCv732luM_rFM/edit#gid=0

Sur ce tableau, notez votre nom et prénom dans la colonne observateurs 2020 (sur les secteurs que vous souhaitez suivre).

Après vos prospections, vous compléterez vos résultats dans le tableau. Notez « 0 » si aucun cadavre n’est découvert. N'oubliez pas de saisir vos observations sur faune-charente-maritime.

 Pensez à vérifier les heures de marée, pour programmer au mieux vos prospections. Si vous n’êtes pas disponibles le week end, vous pouvez décaler à +/- 1 jour.

Si vous découvrez un oiseau en détresse : contacter le Marais aux oiseaux : 05.46.75.37.54

En cas de découverte d'un mammifère marin échoué : contacter l'Observatoire Pelagis au 05 46 44 99 10.

 

Macareux moine échoué (cliché Olivier Laluque)
 

posté par Stéphane Cohendoz
 
lundi 3 février 2020
Sondage « Ma réserve naturelle, on l’aime peu ou prou ? »

Comment est perçue la réserve naturelle de Moëze-Oléron par les usagers ?

En 2018, une quarantaine d’usagers professionnels, partenaires institutionnels ont été consultés pour évaluer « ce que représente la réserve naturelle de Moëze-Oléron » sur le territoire.

En 2020, l’ensemble de la population peut s’exprimer, à travers un sondage anonyme : sondage « Ma réserve naturelle, on l’aime peu ou prou ? » destiné à tous.

Vous êtes venus au moins une fois sur la réserve naturelle ou en périphérie, votre avis compte, 3 minutes suffisent cliquez ici !

Merci de votre contribution

posté par Stéphane Cohendoz
 
lundi 20 janvier 2020
Oiseaux
25 & 26 janvier 2020 - week-end national de comptage des oiseaux des jardins

Pour la 8ème année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) vous invitent à participer au comptage national des oiseaux des jardins.

Quand ? Durant le weekend du 25 au 26 janvier 2020.

Où : Dans votre jardin (balcon, jardin, parc munipal...) qui aura été préalablement décrit sur www.oiseauxdesjardins.fr

Comment ? Il s’agit d'identifier et de dénombrer durant une heure tous les oiseaux de son site d'observation. On ne retient, pour chaque espèce, que le chiffre maximal d'oiseaux observés simultanément et uniquement présents durant la période d'observation.

Si à votre mangeoire, votre record est de 5 Mésanges charbonnières observées en même temps, le chiffre retenu pour le comptage sera donc 5.

Qui ? Tous les contributeurs à Faune-Charente-Maritime peuvent prendre part au comptage, débutants comme experts. Ces derniers peuvent d'ailleurs transformer leur inventaire en liste complète, si toutes les espèces observées ont été notées.

Pour tout éventuel problème technique, nous vous invitons à consulter le Guide d’aide à la participation. Lisez-le attentivement, vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions  !

L’animatrice du programme reste également à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

 

légende de l'image : Accenteur mouchet (© Nathalie Santa Maria). Très discret et souvent méconnu, l’Accenteur mouchet se rencontre le plus souvent au sol, caché dans une haie ou un fourré, ce qui lui a valu le surnom de « traîne-buisson ». Il est très souvent confondu avec le Moineau domestique, avec lequel il partage un plumage rayé.

posté par Stéphane Cohendoz
 
lundi 6 janvier 2020
Oiseaux
La chronique ornitho de septembre-octobre

L'équipe de Faune-Charente-Maritime est heureuse de vous proposer la synthèse ornithologique de septembre et octobre 2019 accessible en téléchargement en cliquant sur le Bécasseau violet.

 

http://files.biolovision.net/www.faune-charente-maritime.org/userfiles/Oiso/violet.jpg

 

Bonne lecture à tous,

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

posté par Stéphane Cohendoz
 
mercredi 1 janvier 2020
Bonne année 2020

Toute l'équipe de Faune-Charente-Maritime vous adresse ses voeux pour la nouvelle année et vous souhaite de belles observations et beaucoup de bonheur.

En 2019, avec 430.000 données collectées, la Charente-Maritime demeure le premier département en matière de transmission d'observations à Faune-France. C'est un nouveau record (+4 % par rapport à 2018).

Avec 3.100 espèces inventoriées, la Charente-Maritime tient aussi le haut du classement national.

En 2020, notre effort devra porter sur la transmission des observations par listes complètes, mode saisie recommandé car le plus riche d'informations. Sur ce sujet, nous ne sommes pas les leaders.

Évidement, il ne s'agit pas ici de collecter de la donnée pour faire du chiffre mais bien pour contribuer à la connaissance et la protection de la nature. Les informations collectées servent en effet quotidiennement aux associations de protection dans leurs combats en faveur de la biodiversité.

Pour votre implication et votre soutien de tous les instants nous vous remercions chaleureusement.

Félicitations et bravo à tous !

Mouette pygmée © PhJ

posté par Philippe Jourde
 
mardi 3 décembre 2019
Oiseaux
Dénombrement des cigognes en hiver

Les Cigognes blanche et noires sont classiquement migratrices. Depuis plusieurs années, quelques dizaines oiseaux ont pris l'habitude d'hiverner en Charente-Maritime et plus largement en France.

Comme chaque année, le groupe Cigognes France propose de dénombrer les oiseaux présents au mois de décembre. Merci de renseigner toutes vos observations sur Faune-Charente-Maritime, voire d'organiser des prospections ciblées pour trouver les groupes de cigognes (nouvelle période officielle de comptage : du 1er au 15 décembre). En ce début de mois de décembre, des Cigognes blanches ont été signalés le long de la Charente, dans le marais de Brouage et dans les marais de Gironde. Avec un peu de chance, vous croiserez peut-être une Cigogne noire. Le 25 novembre dernier, l'une d'elle a été photographiée près de Saujon sur la commune de St Romain de Benet. Grâce au code de sa bague (elle est aussi équipée d'une balise GPS), son âge et son origine sont connus : il s'agit d'une jeune allemande née cette année dans la forêt de Hessenreuther. A vos jumelles !

Pour connaître la répartition des Cigognes blanches hivernantes de Charente-Maritime; cliquer << ici >>

l'Equipe de Faune-Charente-Maritime

posté par Stéphane Cohendoz
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 729

LPO en Charente-Maritime
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020