www.faune-charente-maritime.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires naturalistes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Quelques cartes
       - 
Bécasseau de Temminck 2018
       - 
Courlis corlieu 2018
       - 
Milan royal 2018
       - 
Moineau friquet 2018
       - 
Spatule blanche 18-19
       - 
Campagnol amphibie 17-18
       - 
Chevreuil européen 10-18
       - 
Crossope aquatique 15-18
       - 
Genette commune 14-18
       - 
Grand Rhinolophe 17-18
       - 
Lièvre d'Europe 15-18
       - 
Loutre d'Europe 08-18
       - 
Ragondin 15-18
       - 
Grenouille agile 15-18
       - 
Grenouille rousse 14-18
       - 
Anguille européenne 15-18
       - 
Poisson-chat 15-18
       - 
Grillon noirâtre 16-18
       - 
Grillon des torrents 12-18
       - 
Trithémis pourpré 11-18
       - 
Découpure 17-18
       - 
Vulcain 2018
       - 
Frelon asiatique 10-18
       - 
Argiope frelon 12-18
       - 
Ecrevisse rouge de Louisiane 12-18
       - 
Troque élégante 14-18
       - 
Grue cendrée 18-19
       - 
Cigogne blanche 2018
 - 
Les galeries
Informations et aides
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
    - 
Foire aux questions
  Statistiques d'utilisation
Consulter les cartes
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
Atlas communal
 - 
Cartes de présence
Faune et routes
 - 
Faune et route
 - 
Aménagements réalisés
 - 
Les actions 2013-2015
  Fiche d'identification
    - 
Fiches d'identification
    - 
Fiche 1 : fouine et martre
    - 
Fiche 2 - visons et putois
    - 
Fiche 3 - loutre et ragondin
    - 
Fiche 4 - grands mammifères
    - 
Fiche 5 - petits mammifères
    - 
Fiche 6 - grenouilles et crapauds
    - 
Fiche 7 - tritons et salamandre
    - 
Fiche 8 - serpents
    - 
Fiche 9 - tortues
    - 
Fiche 10 - buse et busards
    - 
Fiche 11 - autres rapaces
    - 
Fiche 12 - chouettes et hiboux
Mammifères
 - 
Liste rouge régionale
  Chauves-souris
    - 
Chauves-souris - présentation
    - 
Chauves-souris - SOS Chiro
    - 
Chauves-souris des milieux bâtis
    - 
Codes pour les chauves-souris
Oiseaux
  Oiseaux-identification
    - 
Oiseaux - identification
  Oiseaux bagués
    - 
Codes pour marquages colorés
    - 
Limicoles bagués couleur
 - 
Observatoire rapaces diurnes (2018)
 - 
Comités d'Homologation (CHN-CHD)
 - 
Codes Atlas
Reptiles
Amphibiens
 - 
Amphibien - identification
 - 
Alyte accoucheur : enquête 2015-2016
Mollusques continentaux
Insectes
  Libellules
    - 
Libellules - présentation
    - 
Libellules de Charente-Maritime
  Orthoptères
    - 
Orthoptères - présentation
    - 
Orthoptères - identification
 - 
Mantes et phasme - présentation
 - 
Cigales - présentation
 - 
Coccinelles - présentation
Biodiversité
 - 
La biodiversité en Poitou-Charentes
Prise en main
 - 
Guide d'utilisation
 - 
Bonne conduite naturaliste
 - 
Code déontologie
La LPO
 - 
Aider la LPO
 - 
Etre bénévole
 - 
Protection d'espaces
 - 
Créer un refuge
Contacts
 - 
Contacts
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 676
 
mardi 11 décembre 2018
Oiseaux
La chronique ornitho de juillet-août

L'équipe de Faune-Charente-Maritime est heureuse de vous proposer la synthèse ornithologique de juillet et août 2018 accessible en téléchargement en cliquant << ici >>.

Bonne lecture à tous,

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

posté par Stéphane Cohendoz
 
lundi 3 décembre 2018
Oiseaux
Dénombrement des cigognes en hiver

Les Cigognes blanche et noires sont classiquement migratrices. Depuis plusieurs années, quelques dizaines oiseaux ont pris l'habitude d'hiverner en Charente-Maritime et plus largement en France.

Comme chaque année, le groupe Cigognes France propose de dénombrer les oiseaux présents au mois de décembre. Merci de renseigner toutes vos observations sur Faune-Charente-Maritime, voire d'organiser des prospections ciblées pour trouver les groupes de cigognes (nouvelle période officielle de comptage : du 1er au 15 décembre). Ces derniers jours, au moins une soixantaine de Cigogne blanche ont été observées (24 dans les marais arrière-littoraux de Gironde, 18 dans le marais de St Augustin, 15 sur les prairies bordant la Charente-aval,...) mais des secteurs manquent à l'appel (marais de Brouage, vallée de la Charente-amont, vallée de la Seugne...), alors à vos jumelles !

Pour connaître la répartition des Cigognes blanches hivernantes de Charente-Maritime; cliquer << ici >>

l'Equipe de Faune-Charente-Maritime

 

Cliché de Guillaume Buffeteau

posté par Stéphane Cohendoz
 
vendredi 30 novembre 2018
Oiseaux
Oiseaux: Suivi hivernal des oiseaux communs, les premiers résultats

Le Suivi hivernal des oiseaux communs (SHOC) a été lancé en 2014 et consiste à inventorier et dénombrer les oiseaux le long d'un parcours prospecté deux fois par hiver. Au plan national, près de 350 observateurs ont déjà collecté des informations dont 234 l'hiver dernier.

Les résultats 2014-2018 sont consultables en téléchargeant le bilan : << ici >>.

Poir contribuer localement à ce programme, contacter Fabien Mercier (fabien.mercier@lpo.fr).

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

 

Au cours de votre parcours SHOC, peut-être contacterez-vous le Pinson du nord ? (cliché Chantal Themier)

posté par Stéphane Cohendoz
 
dimanche 11 novembre 2018
Formation « sciences participatives et biodiversité »

Objectifs de la formation :

Comprendre les enjeux locaux et nationaux d’un site participatif de partage de connaissances naturalistes

Améliorer l’appropriation de la base de données naturalistes « faune-Charente-Maritime » par les bénévoles de la LPO délégation Territoriales Poitou-Charentes

Utiliser différents outils de saisie des observations (ordinateur et téléphone portable avec l’application mobile Naturalist) ainsi que différents modules de saisie

Gratuit et ouvert à tous dans la limite des places disponibles. Formation en 3 volets :

Présentation théorique (La Rochelle), mercredi 28 novembre à 18h30

Observation sur le terrain (Aytré) et saisie informatique (La Rochelle), vendredi 30 novembre toute la journée

Saisie informatique (La Rochelle), jeudi 13 décembre à 18h30

 

Réservation obligatoire auprès de Lucie : 05 46 50 92 21 / lucie.langlade@lpo.fr

posté par Stéphane Cohendoz
 
jeudi 8 novembre 2018
Oiseaux
Cigogne blanche

Bilan de la nidification de la Cigogne blanche en Charente-Maritime en 2018

La mobilisation pour suivre la nidification de la Cigogne blanche ne faiblit pas en 2018 ; ce qui permet comme en 2017 de tutoyer l’exhaustivité !

En bref, la reproduction 2018 est marquée par :

Ø  Un nombre de couples cantonnés (525) comparable à celui de 2017. Et une répartition par type de support qui, elle aussi, évolue peu. La majorité sont des arbres (340), puis viennent les plateformes (112) et les pylône haute tension (59). Comme supports anecdotiques, notons la volière du marais aux oiseaux de Dolus d’Oléron, une ruine dans le marais de Voutron, divers poteaux et une palombière dans les marais de Gironde.

Ø  Une bonne reproduction avec le dépassement, pour la première fois dans le département, du seuil symbolique des 1000 jeunes, 1182 pour être précis.

Ø  La productivité (nombre de jeunes à l'envol par couple installé) et le taux d’envol (nombre de jeunes à l'envol par couple producteur) atteignent des valeurs élevées, respectivement 2,24 (1,56 en 2017) et 2,79 (2,12 en 2017). Le marais poitevin (16 couples) et le marais de Rochefort (90 couples) sont les secteurs les plus favorables avec un taux d’envol légèrement supérieur à 3 tandis que l’est du marais de la Seudre n’atteint que 2,55. Les 7 autres secteurs sont dans la moyenne.

Pour résumer, sur les 525 couples installés et suivis par la LPO et son réseau d'observateurs, au moins 424 ont réussi à se reproduire et à mener un minimum de 1182 jeunes à l'envol.

Grand merci à tous les observateurs ayant participé au suivi : Guy Arnaud, Liliane Biron, Dominique Ceylo, Claude Champarnaud, Luc Clair, Stéphane Cohendoz, Laure Domon, Christophe Dufour, Francis Gardré, Yves Geay, Thomas Gouello, Daniel Hulne, Alain Kim, Olivier Laluque, Claudine Martin, Bernard Noël, Réjane Paquereau, Loïc Petit, Catherine Proux, Gilles Rosier, Cécile Rousse, Pascale Ruet, Laurent Toquebiol, Hazel & Ron West & Nicolas Gendre (LPO), Loïc Jomat (LPO), Cyril Goulevant (LPO). Merci aussi à tous les autres observateurs de faune-charente-maritime, qui ont apporté au détour de leurs balades naturalistes des informations complémentaires pour ce suivi.

L'Equipe de Faune-Charente-Maritime

 

Cliché Yves Geay

posté par Stéphane Cohendoz
 
dimanche 4 novembre 2018
Oiseaux
Pic migratoire du Milan royal

Le Milan royal Milvus milvus ne niche pas en Charente-Maritime. Il s'agit d'une espèce migratrice régulière et d'un oiseau hivernant ponctuel. Nous sommes actuellement en plein pic migratoire de ce rapace, dont une partie de la population nord-est européenne regagne le sud-ouest de la France et la péninsule Ibérique (voir la carte des observations).

Ce milan est facile à reconnaître grâce à sa longue queue fouchue et rousse dessus et ses zones claires au niveau de la main. Le Milan noir est quant à lui parti en Afrique.

Milan royal observé le 23 octobre dernier (cliché Yves Geay)

posté par Philippe Jourde
 
vendredi 28 septembre 2018
Oiseaux
La chronique ornitho de mai-juin

L'équipe de Faune-Charente-Maritime est heureuse de vous proposer la synthèse ornithologique de mai et juin 2018 accessible en téléchargement en cliquant sur ce lien.

Bonne lecture à tous,

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

posté par Stéphane Cohendoz
 
mardi 28 août 2018
Reptiles
Du rififi chez les reptiles

Avec l'avancée des connaissances, notamment du fait des progrès de la génétique, la science appréhende toujours plus finement la complexité du vivant.

Les reptiles et amphibiens d'Europe font actuellement l'objet de nombreux travaux, qui se traduisent par quelques changements de perspective. Ainsi, le Crapaud commun a été récemment divisé en deux espèces, les Crapauds commun, présent dans le nord-est de la France, et épineux, dans le sud-ouest. Nous avons répercuté ce changement dans Faune-Charente-Maritime depuis déjà quelques temps.

La couleuvre à collier, elle aussi, a fait l'objet d'une profonde révision de son statut. Elle a été divisée en plusieurs espèces distinctes : 

- la Couleuvre à collier Natrix natrix, vit au-delà du Rhin et en Europe du Nord. Elle n'est à priori pas présente en France. Elle est qualifiée de Couleuvre à collier nordique ;

- la Couleuvre helvétique Natrix helvetica est l'espèce la plus abondante et la mieux répartie en France. C'est elle qui s'observe en Charente-Maritime. De de façon transitoire, elle sera dénommée Couleuvre à collier helvétique sur Faune-Charente-Maritime pour que la transition du nom soit progressive.

Le Lézard fait peau neuve

Le Lézard vert a été divisé lui aussi en deux espèces, il y a déjà plusieurs années. Lacerta bilineata qualifié jusqu'ici de Lézard vert occidental doit désormais être qualifié de Lézard à deux raies.


Légende de l'image : la Couleuvre à collier s'appelle désormais la Couleuvre helvète. © Ph.Jourde

posté par Philippe Jourde
 
mardi 28 août 2018
Mammifères
Liste rouge des mammifères du Poitou-Charentes

Dans le cadre d'un projet relatif à l'établissement des listes rouges d'espèces menacées du Poitou-Charentes, Poitou-Charentes Nature, la LPO, Vienne Nature, avec le soutien technique des autres associations naturalistes, viennent de publier la liste des mammifères menacés du Poitou-Charentes.

Cette liste a été labellisée par l'UICN France et validée par le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel.

Nous vous prions de la trouver ce document en suivant ce lien et vous souhaitons bonne lecture.

L'équipe de Faune-Charente-Maritime

posté par Philippe Jourde
 
lundi 20 août 2018
Oiseaux
Défi Faune-Charente-Maritime : 10 minutes à consacrer à l'observation ?

Faune-France lance un défi aux observateurs, un challenge qui ne prend que 10 minutes. Serez-vous en mesure de le relever ? Tous les jours, une fois par semaine, une fois par mois ?

L'objectif du défi Faune-Charente-Maritime est simple. Consacrer 10 minutes sur un point d'observation, n'importe lequel, à rédiger la liste la plus complète possible des oiseaux que vous contactez. Rien du plus facile ! 

Vous pouvez/voulez faire plus long ? Pas de problème ! Plus court, pourquoi pas, mais pas moins de 5 minutes sinon, il y a peu de chance que vous ayez observé suffisamment d'espèces pour que la liste puisse prétendre être complète.

Mais attention, il faut le faire réellement sous la forme d'une liste complète (ou formulaire journalier sur certains portails), pas une donnée isolée après l'autre.

Pourquoi rédiger ces listes ? Parce que c'est le mode de saisie le plus riche d'informations. Grâce à ces listes, il est possible de savoir ce qui a été vu, ce qui ne l'a pas été et de connaître la pression d'observation exprimée en temps. Bref, la liste complète, c'est une mine d'informations !

Comment faire ? Des tutos vous expliquent la marche à suivre :

- liste complète en temps réel sur NaturaList : << cliquez ici >>

- liste complète plus tard sur NaturaList : << cliquez ici >>

- liste complète sur Faune-France et les portails locaux : << cliquez ici >>

Qu'est-ce qu'une liste complète ? C'est une liste qui comprend toutes les observations que vous avez effectuées sur un site en un temps donné. Elle ne prétend pas à l'exhaustivité. Ce n'est pas un inventaire complet. Elle reflète ce que vous avez observé, en intégrant éventuellement les espèces non identifiées formellement (2 Fauvettes indéterminées par exemple).

Est-ce intéressant de faire régulièrement des listes au même endroit ? OUI, très ! Le plus souvent possible.

Est-ce un problème si je change à chaque fois d'endroit ? NON, aucun problème !

Bonnes observations à tous et bonnes listes !

Légende de l'image : Alouette des champs. Cliché © Ph Jourde.

posté par Philippe Jourde
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 676

LPO en Charente-Maritime
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2018